Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Combattants



Bruce Lee

Mohammed Ali



Benny Urquidez

Bas Rutten

Rickson Gracie


Rob Kaman

Rechercher

A propos

 

tri

 

 

Pratiquant et passionné par les arts martiaux sans frontières de styles, j'ai décidé de créer ce blog pour partager ma vision et ma perception du JKD.
Cela fait maintenant plus de 15 ans que je m’entraîne à un rythme régulier, alternant exercices physiques, pratiques,  mais également théoriques. Issu de courants divers, j’ai été très tôt attiré par l’esprit d’ouverture de ce concept ou la capacité humaine est d’avantage mise en avant au détriment du « style ».

Le JKD a pour objectif l’élévation du pratiquant, tant sur le plan physique que mental et peut etre par la même occasion un outil dans la réussite sociale. La perpétuelle remise en question de soi-même étant une des préoccupations majeures  de Bruce Lee

J’espère que ce site pourra vous guider ou vous apporter plus de lumière sur une dérivée possible.
Pour ma part et au risque de répéter et de plagier son auteur, c’est également grâce au JKD  et à sa pratique que j’ai pu construire ma vie et mon parcours professionnel actuel.

Ce site est donc en quelque sorte un hommage à ce génie du combat et à son héritage



Man Kin
mankin.tran@gmail.com

 

Archives

15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 21:03
         
Repost 0
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 15:54

Comment doit être vécu la pratique d’un art martial ? Une passion, un loisir, une vocation, un passe-temps ? Lorsque des collègues de bureau viennent me voir me demandant ce que j’ai fait ce week-end – début d’une discussion en somme classique – je leur réponds que je l’ai passé à « m’entrainer » puis en fonction de la réaction, je rentre ou non dans une discussion ou un cycle ou je leur explique très brièvement le contenu de mon entrainement.

Devant la popularisation de cet art, il n’est pas rare que certains de mes interlocuteurs soient également des pratiquants. « Moi je fais de la boxe thai ! » me déclarent-ils « Je m’entraine dans un club pas loin de chez moi». Cependant en creusant d’avantage je m’aperçois que finalement la majorité des gens vont s’entrainer dans un club mais se déconnectent totalement une fois les pieds dehors.
C’est à ce moment précis que je me demande : qu’est-ce que s’entrainer à un rythme suffisant ? Est-il important ou possible de comptabiliser les heures d’entrainements ? Un amoureux de la littérature va-t-il se réserver tel créneau pas plus pas moins pour lire ses œuvres.
Il est vrai que je suis un cas assez atypique car  j’ai une vision très « old school » des arts martiaux. Pour moi on ne pratique pas mais on vit un art martial. C’est une des raisons pour laquelle que je dissocie le côté sportif et compétition qui impliquent et imposent un âge limite. Un art martial  est une voie qui permet l’épanouissement de l’individu dans la société. Son coté martial permets de se défendre de manière pragmatique en cas d’agression. Par conséquent, il est insensé de vouloir compter les heures et de se limiter à un environnement (club ou non club).
Un pratiquant doit aller s’entrainer dès qu’il le peut ; en combinant tout de fois avec ses autres priorités de la vie comme par exemple la famille, ses amis pour le coté social, son travail pour le côté matériel, et d'autres éléments en fonction de chacun …. Ce tout doit être gérer de manière équitable, à la façon d’un yin yang mais à plusieurs facettes. Pour cela, le véritable pratiquant doit être un fanatique ! De manière similaire, il n’est pas obligatoire d’aller dans une église, une pagode ou à l’autre bout de la planète pour pouvoir prier si nous avons la foi.
A croire que l’être humain recherchera toujours des prétextes pour paresser et dans la foulée se donner bonne conscience.
 

De nos jours, un entrainement va simplement nécessiter une paire de chaussures et hop : jogging, shadow boxing, étirement, etc … ou soit on appelle un ami et on teste des coups.
Pas plus tard que le week-end dernier, j’ai passé 1h sous la pluie et dans la pénombre – car au milieu d’un bois – pour répéter inlassablement mes coups. On n’en finit jamais car le corps humain évolue et les muscles doivent être entretenus en permanence. Mais c’est surtout durant ces moments que l’on sait au plus profond de soi même si on est fait pour vivre avec et pour les arts martiaux.

Repost 0
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 15:15

Que le temps passe vite, dire que 2008 est déja sur le point de s'achever ...
Quand je repense au bon vieux temps, cette période marquée par le début d'une quete qui n'a depuis, jamais cessé en 15 ans d'existence. Une aventure humaine qui a démarré avec un entrainement ultra basique et sans matériel : du simple sparring et des frappes contre les arbres jusqu'à aujourd'hui ou chaque séance est structurée avec des objectifs bien précis. Il est vrai qu'à l'époque, les arts martiaux étaient beaucoup moins répandue. A l'inverse d'aujourd'hui, le marché n'était pas innondé de magazines, de videos ou autres gadgets d'auto apprentissage futiles. Les art martiaux étaient moins orientés marketing et on pouvait réellement apprécier chaque chose liée à ces derniers.

En souvenir de ce sejour, j'ai décidé de poster quelques photos.

Un grand merci à mes frères d'armes, avec qui j'ai passé des moments magnifiques ...
Long vie aux entrainements, en espérant qu'on gardera tous le meme rythme jusqu'à notre dernier souffle !


2002 : Kampasong & Bunho

2005 : Bunho & Kampasong & Chaufino & Christian


2008 : Chaufino & Marc & Christian & Carlo & Mickael


2008 : Christian & Chaufino & Carlo & Mickael & Yee Kao & Marc







Repost 0
5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 16:59


L’hiver arrive et l’entraînement devient de plus en plus difficile. Sol glissant, vent glacial, nuages obscurs … on ne peut pas dire que je dispose du meilleur environnement pour aller de l’avant.
Il faut vraiment être motivé pour sortir de chez soi car je vous assure, ça caille et il fait sombre car j’ai pour habitude de m’entraîner assez tôt les matins du week end.

Durant ces dernières semaines, je me suis entraîné sous la pluie mais bon ça ne me dérange pas plus que ca. Je me rappelle même m’être entraîné sous la neige il y a deux ans de cela. Sauf qu’en général, mes potes/partenaires ne sont pas la … je ne vais pas leur imposer mon rythme au risque d’attraper un rhume ou un truc dans le genre.

Dans ces conditions, impossible de travailler les coups de pieds hauts mais bon, on développe en contre partie énormément notre sens de l’équilibre. Les jambes sont sans cesse sollicitées pour assurer la stabilité du corps pour ne pas glisser ou tomber.

C’est un exercice intéressant et très adapté pour la vrai confrontation.  Ca revient un peu comme venir à l’entraînement en Jean ou en chaussure de ville. Dans cette configuration tout est beaucoup plus difficile : lever sa jambe dans un pantalon moulant ou donner un coup de poing avec une veste serrée. On y retrouve le coté naturel de la self défense que permets les arts martiaux.

En situation réelle, personne ne vous laissera le temps de vous échauffer, de vous étirer, de choisir le lieu ou d’enlever vos chaussures …

En tout cas je dois avouer que j’adore l’endroit ou je m’entraîne meme si il n'est pas protégé. C’est calme et reposant, simple d’accès et vaste, car au milieu d’un bois et avec très peu de passants. En été, on peut même entendre les oiseaux siffler.

On rentre facilement en communion avec la nature et de ce fait, c’est un endroit ou on peut méditer dans de bonnes conditions et mieux travailler son chi.

 

 

 

Repost 0
30 novembre 2006 4 30 /11 /novembre /2006 10:16


Juste une remarque pour les lecteurs de ce blog, j’espère que la plupart d’entres vous accorderont d’avantages d’importance sur le contenu au détriment de la forme.
Les articles sont écrits dans un langage « parlé », parfois proche de l’argot. Il est vrai, de plus que je ne relis que très rapidement (partiellement) avant la publication définitive.
Quand j’écris un article, je ne passe pas des heures sur sa préparation. J’écris tout ce que me vient a l’esprit à l’instant présent sur des sujets qui en général nécessitent une réflexion personnelle. J’ai envie de dire que rien n’est figé et rien ne sera jamais figé. Parfois je soumets des idées et en parallèle je continue à m’informer et à m’instruire sur ces mêmes idées.
Le contenu est simplement une transposition de mon esprit à un instant donné. Par conséquent, ne vous focalisez pas sur la syntaxe grammaticale ou orthographique des articles.
Dernier point, le support du blog est à mon sens, différent d’un livre car c’est un canal qui permets de diffuser de l’information rapidement. Le but étant de faire réagir une communauté ciblée et de recueillir des propos « à chaud ». Peut être que je compilerais ces articles sous un autre format (PDF ou autres) mais ce sera une autre histoire …

 

 

Repost 0
28 novembre 2006 2 28 /11 /novembre /2006 22:04


Nous sommes un groupe d'amis qui pratiquons les arts martiaux sans nous focaliser sur un style quelconque. Ce qui nous motive n'est autre chose que la libertée d'expression, sans cesse évoluer et apprendre de tout horizon plutot que de s'enfermer dans le conformisme et la dictature d'un "donneur de verité".

Pour cela, nous nous basons sur le Jeet Kune Do avec un travail de fond basé sur le déplacement, le cassage de rythme, la condition physique, le sparring ... le tout orienté dans l'efficacité et la self défense plutot que les acrobaties, les demonstrations ou autres orientations sportives.
Comme disait Bruce Lee, le developpement des aptitudes de chaque individu au combat est plus important que n'importe quels styles, systèmes ou méthodes.
Nous restons flexible, dans le but de nous adapter a la morphologie et aux techniques de nos adversaires.

Tout comme le "Jeet Kune Do"qui n'est juste qu'une appelation, un nom. L 'important pour nous c'est que chacun puisse s'exprimer en fonction de son enveloppe corporelle et ce, de maniere libre et totale et surtout sans limitation ...

 

 

 

Repost 0